mardi 6 janvier 2009

Risotto à ma façon !

Rien que de penser à un bon risotto… j’ai les papilles qui frétillent !

Plutôt servi en entrée en Italie, le riz ainsi cuisiné est onctueux, crémeux et fondant.

Une fois la recette de base maîtrisée, vous pouvez y ajouter les ingrédients que vous souhaitez, selon vos envies : champignons, crevettes, jambon, petits pois, basilic, tomates cerise, saumon, seiches, chorizo, safran, curry … Vous trouverez un très grand nombre de variantes sur les sites de cuisine. Ma préférée est un risotto au basilic et tomates cerise rôties. J’y reviendrai une prochaine fois, c’est une recette qui se trouve dans le livre

Pour le moment, partons de la base… un risotto nature.

Je précise tout de suite, qu’une fois encore je n’en fais qu’à ma tête … ma recette n’est pas académique. C’est une recette pour tous les jours, que l’on peut faire rapidement quand on arrive du travail à 19h00, tout en donnant le bain à votre piou-piou ! Autant dire que je n’ajoute pas mon bouillon louche par louche en mélangeant en permanence, comme cela est dicté dans toutes les recettes de risotto.

Je pense que ma méthode va choquer les puristes... mais franchement, le résultat est tout à fait excellent ! Et bien sûr, lorsque j’ai le temps, je rentre dans le rang et je le fais comme il faut.

Ingrédients pour 3-4 personnes :

Du riz pour risotto (riz rond type arborio. J'ai l'habitude de doser la quantité de riz à l'oeil ... disons environ l'équivalent de 2 verres de 20 cl... pour faire plaisir à "Anonyme", )
Deux échalotes (ou 1 gros oignon)
20 cl de vin blanc de cuisine
2 cuillérées à soupe d’huile d’Olive
1 litre de bouillon (en cube si comme moi vous n’avez pas un litre de bouillon maison quand vous ouvrez votre réfrigérateur!)
Sel poivre
Parmesan râpé

C’est parti :

1. Préparer votre bouillon.

2. Hacher assez finement les 2 échalotes.

3. Dans une casserole (assez grande, j’utilise parfois mon Wok), faire fondre les échalotes 2 minutes dans l’huile d’olive (feu doux).

4. Ajouter le riz, mélanger bien. Saler, poivrer.

5. Verser le vin blanc. Bien mélanger. Maintenir un feu doux.

6. Lorsque le vin blanc est évaporé, ajouter une première quantité de bouillon (disons … 1/3). Bien mélanger.

7. Vous pouvez alors aller voir 3 minutes si tout se passe bien dans le bain ou consulter vos mails ou mettre la table ou feuilleter le journal… ne vous éloignez pas trop tout de même.

8. Ajouter un autre tiers… mélanger. Poursuivre vos activités.

9. Ajouter le dernier tiers. Mélanger, laisser évaporer.

10. Si vous êtes synchro et prêt(e) à servir le risotto, vous éteignez lorsque le dernier tiers est évaporé. Je précise ici, que le risotto doit être crémeux … Il faut trouver le bon moment : le riz doit être cuit bien sûr, il ne doit pas rester de bouillon mais il ne doit pas être sec non plus.

11. Hors du feu, ajouter le parmesan râpé (en copeaux c’est sympa aussi) en mélangeant pour bien le répartir.

12. Lorsque je suis en avance sur l’heure du repas… j’éteins avant l’évaporation complète du dernier tiers de bouillon. Cela me permet de rallumer au dernier moment et de servir un risotto bien chaud.
13. Déguster, en agrémentant de quelques feuilles de roquette, de copeaux de parmesan et de coppa.

2 commentaires:

  1. et la quantité de riz???
    Je voulais tenter ce soir du coup je viens de trouver une autre recette pour avoir la quantité de riz....

    RépondreSupprimer
  2. Désolée ... je dose le riz à l'oeil !!
    j'ai corrigé la liste des ingrédients. Prévoyez l'équivalent en riz 2 verres de 20 cl.
    J'espère que vous vous êtes quand même régalé !

    RépondreSupprimer